Test de The Incredible Adventures of Van Helsing sur Xbox One

The Incredible Adventures of Van Helsing

The Incredible Adventures of Van Helsing

  • publié le 7 janvier 2016 par
  • Plateforme : Uniquement sur XBLA
  • Date de sortie :01/12/2015
  • Développeur :Neocore
  • Distributeur :Neocore
  • Genre :Hack and Slash
  • Nb de joueurs :1 à 2Online :Oui

Après sa sortie sur PC il y a un peu plus de deux ans, The Incredible Adventures of Van Helsing prévoyait de jouer les chasseurs sur Xbox 360. Mais c’est finalement sur Xbox One que débarque le hack’n’slash de Neocore et cette sortie se veut plutôt remarquée puisque les aventures du chasseur de vampires se sont vues proposées gratuitement aux détenteurs d’un abonnement Xbox Live Gold pour le mois de décembre 2015. Gratuité temporaire et relative rareté du genre sur consoles sont-ils néanmoins des arguments prompts à susciter de l’entrain pour l’épopée de l’incroyable Van Helsing ?

Un peu de répit pour les vampires

Le plus célèbre des chasseurs de vampires avait un fils, et c’est lui que l’on incarne tout au long d’une quête visant à traquer un scientifique fou et accessoirement très dangereux aux quatre coins de Borgova. Accompagné par le fantôme de Lady Katrina, Van Helsing est ainsi le héros d’un hack’n’slash que connaissent les joueurs PC depuis le milieu de l’année 2013, et qui a eu le temps depuis d’accueillir deux suites et une version « Final Cut ». En ce qui nous concerne, c’est uniquement le premier volet de la trilogie qui est jouable ici, adapté de la version PC d’origine : vous pouvez donc tirer un trait sur les améliorations apportées par la version définitive. Les joueurs qui ont téléchargé le jeu en décembre 2015 ont néanmoins eu droit à une compensation : The Incredible Adventures of Van Helsing était alors proposé gratuitement aux abonnés Xbox Live Gold. Depuis le début du mois de janvier, il est possible de l’acquérir contre une quinzaine d’euros, ce qui n’est à priori pas si mal pour un hack’n’slash capable d’occuper au moins une bonne quinzaine d’heures.

The Incredible Adventures of Van Helsing - 3The Incredible Adventures of Van Helsing - 7The Incredible Adventures of Van Helsing - 8

L’autre particularité de cette version Xbox One, c’est que l’on débute avec une seule des trois classes de personnages disponibles, à savoir le « chasseur ». Pour jouer les deux autres (Arcane Mechanic et Thaumaturge), il faut passer à la caisse et débourser 3,99€ pour chaque. S’il est un peu ennuyeux de constater que l’on loot quand même des objets réservés à des classes que l’on ne possède pas, jouer seulement avec la classe de départ ne nuit pas trop à la progression, ni même à l’éventuelle rejouabilité. Le personnage se construit principalement autour du choix entre le combat au corps-à-corps, à distance ou en s’appuyant sur la magie ; chaque type d’approche change les affrontements de manière significative et est renforcée par un choix honorable du côté des armes et des sorts. L’adaptation à la manette Xbox One se fait plutôt bien et l’on dispose durant les combats de tout ce qu’il faut sans avoir à repasser par les menus. Les options permettant d’équiper automatiquement les meilleurs objets à disposition ou encore d’utiliser des potions automatiquement quand la santé est faible contribuent à donner à Van Helsing une prise en mains plus que correcte lors de l’exploration et des combats.

Comme un problème dans la matrice

Comme dans tout bon hack’n’slash qui se respecte les ennemis se montrent généreux en lâchant à leur mort moult objets que l’on s’empresse d’équiper ou de revendre. Et c’est là que l’on découvre le revers de la médaille pour la jouabilité avec des menus bien difficiles à appréhender, pas toujours très lisibles, bourrés d’informations plus ou moins utiles au milieu desquelles on peine parfois à se repérer. On peste aussi et surtout contre quelques idées qui vont à l’encontre d’une expérience ergonomique : le menu circulaire de l’inventaire à gérer avec le stick droit manque de précision et l’affichage minuscule de certaines compétences, noyées dans un arbre qu’il faut quelques temps pour déchiffrer, a tendance à rendre les choses plus compliquées qu’elles ne pourraient l’être. Cela dit, une fois que l’on a pris certains automatismes, on découvre un titre qui fait la part belle à la liberté de développer son personnage comme on le souhaite, même s’il est évidemment plus sûr de se spécialiser rapidement.


The Incredible Adventures of Van Helsing - 1The Incredible Adventures of Van Helsing - 2The Incredible Adventures of Van Helsing - 4

Débloquer l’ensemble des compétences demande du temps et se complète par une série de caractéristiques spécifiques à obtenir contre des points de réputation dont l’évolution suit un chemin différent de celui des points d’expérience. Il faut également s’occuper de l’évolution de Lady Katrina et l’équiper convenablement afin d’en faire un partenaire à la hauteur. C’est qu’il important de bien se préparer pour survivre à l’expérience Van Helsing. Même en laissant la difficulté au niveau « normal », le jeu de Neocore est loin d’être une promenade de santé : les vagues d’ennemis sont chargées, nombreuses et de temps à autres on croise des ennemis particulièrement robustes, voire démesurément puissants au regard du reste des vilains. Heureusement, une certaine somme d’or peut être échangée contre un retour à la vie instantané ou au précédent point de contrôle.


The Incredible Adventures of Van Helsing - 5The Incredible Adventures of Van Helsing - 9The Incredible Adventures of Van Helsing - 6

Combattre se révèle au final assez plaisant, presque grisant lorsque des dizaines d’ennemis viennent s’écraser sous les coups de Van Helsing ; on regrette alors d’autant plus ces très nombreux ralentissements qui s’invitent du début à la fin de l’aventure. Si les premières heures sont acceptables, la suite se complique proportionnellement au nombre d’ennemis qui viennent grossir les rangs adverses. Tout cela est d’autant plus regrettable que Van Helsing n’est pas désagréable à regarder et parvient à se renouveler très régulièrement. Des forêts lugubres à la ville aux accents gothiques, Van Helsing nous fait voir du pays. Cela dit, on aurait bien aimé le faire avec moins de temps de chargement car on atteint ici des sommets, ce qui se révèle particulièrement pénible quand on cherche simplement à se téléporter jusqu’à la ville pour vendre des objets et repartir. Du côté de l’histoire, elle se laisse suivre tranquillement tout en restant malgré tout très secondaire (genre oblige) et vaut surtout pour les dialogues entre Van Helsing et Lady Katrina, empreints d’un humour souvent bien placé. Les voix en anglais font leur office et se mêlent à des compositions discrètes la plupart du temps, largement portées sur le piano et plutôt agréables dans l’ensemble. Tout cela peut s’expérimenter avec trois autres joueurs sur le Xbox Live mais avec un détail de très grande importance : il n’y a pas de matchmaking aléatoire. Seule est offerte la possibilité d’inviter des amis à rejoindre le jeu. On n’est pas loin d’une hérésie… Un comble pour un chasseur de vampires.

test écrit par

  • Graphismes

    6 / 10

    Pas désagréable à regarder et très riche en environnements, le titre souffre trop souvent de grosses chutes de framerate.

  • Jouabilité

    7 / 10

    L’adaptation à la manette est réussie mais les menus peuvent rebuter par leur grand contenu et par certaines commandes mal fichues.

  • Son

    7 / 10

    Musiques et voix en anglais assurent le travail.

  • Durée de vie

    8 / 10

    Comptez une quinzaine d’heures pour un premier run, avec un certain challenge en solo. Pas mal pour un titre vendu pour autant d’euros.

  • Fun

    6 / 10

    Combattre les hordes d’ennemis est prenant mais l’expérience est bien égratignée par les constantes chutes de framerate et le fait que le jeu en coopération ne soit possible que sur invitation entre amis.

• Système de combat prenant
• Environnements variés
• Marge d’évolution du personnage intéressante

• Beaucoup de ralentissements
• Temps de chargement interminables
• Coopération sur invitation

6 / 10

Verdict

The Incredible Adventures of Van Helsing est un hack’n’slash qui peut valoir la peine d’être essayé sur une console où seul Diablo III représentait le genre jusqu’ici. Le jeu de Neocore n’est certes pas exempt de défauts : entre les chutes de framerate très importantes, les temps de chargement interminables et l’impossibilité de rejoindre une partie de manière aléatoire sur le Xbox Live, The Incredible Adventures of Van Helsing présente un profil un peu boiteux. Pour autant, compte tenu de sa durée de vie plus qu’honorable, de ses combats engageants et de sa capacité à nous transporter dans des environnements toujours très variés, il sait aussi se révéler très prenant. Affiché à un tarif très correct, The Incredible Adventures of Van Helsing pourrait séduire certain des joueurs en manque de Diablo-like sur Xbox One.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

The Incredible Adventures of Van Helsing

The Incredible Adventures of Van Helsing

6 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité