Test de Arslan : The Warriors of Legend sur Xbox One

Arslan : The Warriors of Legend

Arslan : The Warriors of Legend

Cela fait maintenant un petit moment que la série des Musô fait parfois le choix de s’écarter de l’histoire de la Chine et du Japon pour revisiter à sa manière d’autres univers. S’il lui est arrivée d’aller piocher dans le passé européen pour donner naissance à des « Warriors » plus ou moins réussis, c’est du côté des adaptations de mangas que la recette créée par Koei-Tecmo a su montrer les quelques signes de sa capacité à se renouveler. Après Gundam, Ken le Survivant et One Piece, place aux Chroniques d’Arslan, ou l’adaptation d’un manga lui-même tiré d’une série de nouvelles nées au Japon dans les années 1980.

La Guerre des Deux Royaumes

Non, les jeux estampillés « Warriors » ne se limitent pas à nous faire vivre et revivre un morceau d’histoire de la Chine au IIIème siècle ou la bataille pour la suprématie dans le Japon de l’époque d’Edo. On peut même regretter l’absence en 2015 d’un véritable nouveau Dynasty Warriors pour marquer les quinze années d’existence de la licence phare de l’éditeur japonais Koei-Tecmo. Les Warriors, c’est aussi des adaptations de mangas et d’animés avec en ce début 2016 un nouveau venu : Les Chroniques d’Arslan. Basée dans un univers médiéval fictif mais s’inspirant (au moins d’un point de vue  visuel et parfois lexical) des civilisations d’Asie centrale, le tout mixé à la sauce manga japonais, l’aventure d’Arslan débute alors que le royaume du jeune prince héritier est envahi par l’ennemi. Contraint à la fuite, l’adolescent va progressivement trouver le soutien des personnes fidèles au trône et gagner en puissance en vue de rétablir ordre et prospérité sur ses terres. Amitié, révélations, trahisons et autres rebondissements sont au programme d’une histoire plutôt agréable à suivre, même si l’on ne connait pas vraiment les livres ou l’animé. Les cut-scenes sont nombreuses, relativement longues (parfois peut-être trop) et pas avares en dialogues. Les voix japonaises font le travail comme souvent mais attention, les sous-titres sont seulement disponibles en anglais. Un niveau moyen devrait néanmoins suffire à saisir de quoi il est question.

Arslan : The Warriors of Legend - 3Arslan : The Warriors of Legend - 4Arslan : The Warriors of Legend - 5Arslan : The Warriors of Legend - 8

Les choses sont tout de même un peu plus compliquées à suivre une fois en mission (et il faut avouer que c’est pénible par moments) car vous le savez, qui dit Warriors dit écumage des lignes ennemis à grands renforts de coups d’armes blanches. On remarque tout de même que pour ce qui est des modes de jeu, Arslan : The Warriors of Legend se montre bien moins généreux que ses cousins. Aux côtés du mode principal, on retrouve le traditionnel mode « libre » qui permet de rejouer chacune des missions avec le personnage de son choix ; c’est aussi ici que l’on retrouve quelques chapitres annexes au scénario principal, faisant pour la plupart le parallèle avec un événement majeur que l’on a vécu dans le mode histoire. Tout cela est jouable à deux, en ligne comme en écran partagé. Et puis… Rien. Ou presque, puisque si le cœur nous en dit, on peut facilement passer une bonne heure à se renseigner sur l’univers d’Arslan avec l’encyclopédie, à l’image de celle présente dans la plupart des Dynasty Warriors et assimilés. Le choix est donc restreint, ce qui n’est pas une surprise au regard des branches traditionnelles de la licence qui doivent aussi leur contenu pléthorique à leur longévité. Mais on se souvient tout de même que dans le même genre, l’adaptation de Ken le Survivant avait eu la bonne idée de proposer un véritable mode secondaire, avec des scénarios alternatifs et surtout une structure des missions très différente de celle proposée par le mode principal ; cela permettait d’offrir un second souffle au titre après un mode histoire déjà relativement bien fourni. Pas de cela ici malheureusement.

Des cartes pour combattre des Sheikhs

C’est donc sur son histoire et son ambiance qu’Arslan : The Warriors of Legend a misé et on peut dire qu’il a fait tout ça avec une certaine réussite. Les événements s’enchainent sans faiblir et l’on accroche assez rapidement au scénario avec cette envie d’en savoir toujours plus sur ce qui va se passer. C’est un sentiment assez inhabituel pour un amateur de Musô, qui a tendance justement à prendre plaisir à retrouver sous un nouveau jour des événements déjà connus ; mais ce n’est assurément pas une mauvaise chose ici et cela atteste du bon traitement de l’histoire par les développeurs. Si les personnages à incarner sont relativement peu nombreux (une quinzaine) et tournent souvent autour du trio Arslan-Daryun-Narsus, ils sont suffisamment intéressants et attachants pour que l’on se contente de leur nombre. Fort de ce background bien fourni et correctement exploité, Arslan : The Warriors of Legend offre une progression assez différente des Dynasty Warriors classiques, sans forcément se montrer aussi posé qu’un Hokuto Musô. On est finalement plus proche de la structure d’un Legends of Troy, le « Warriors de la guerre de Troie », avec des niveaux dont la durée n’excède que très rarement les quinze minutes et où la progression se fait toujours vers l’avant, de manière plutôt linéaire à mesure que sont accomplis les objectifs. Pas de secteur à contrôler, de base à défendre ou de grands allers-retours vers des objectifs multiples comme c’est le cas avec certains Dynasty Warriors. Cette progression relativement cadrée parvient ainsi à maintenir le joueur dans un rythme régulier et pas désagréable à suivre.


Arslan : The Warriors of Legend - 6Arslan : The Warriors of Legend - 7Arslan : The Warriors of Legend - 1Arslan : The Warriors of Legend - 2


Du côté du gameplay Arslan : The Warriors of Legend intègre quelques petites nouveautés bienvenues, au cœur d’un système qui se base pourtant sur un modèle relativement ancien. Alors que Samurai Warriors IV a récemment su amener (sur Playstation 4) une bonne dose de dynamisme au système de combat, Arslan reprend lui une base similaire à celle de Dynasty Warriors 7 et ses enchainements axés sur le passage d’une arme à l’autre en plein combo. Tout se fait avec une certaine fluidité et la possibilité de changer d’arme parmi trois disponibles permet de parer à tous types de situations ; l’ensemble reste néanmoins moins complet que dans l’opus dédiés aux guerres japonaises et on regrette les attaques Musô certes bien mises en scène, mais un peu faiblardes pour vraiment peser sur l’issue du combat. En revanche, on ressent un grand sentiment de puissance lors des « Mardan rush » : ponctuellement, on prend le contrôle d’une unité entière (cavalerie, infanterie ou archers) pour attaquer dans le tas et faire tomber les ennemis par centaines. C’est un peu l’équivalent de la séance de rail shooting d’un FPS. Arslan : The Warriors of Legend se laisse ainsi jouer avec un plaisir certain, même si le mode principal ne dure pas plus de dix heures (et la fin, naturellement ouverte, laisse tout de même un sentiment d’inachevé). Il est possible de rallonger l’expérience en coopération mais en essayant aussi de collecter les deux cent cartes de personnalisation déblocables. Ces cartes offrent toutes sortes de bonus, plus ou moins importants selon leur classement, et il est possible de les combiner dans l’espoir d’en obtenir une encore meilleure que les précédentes. Une petite touche d’originalité supplémentaire pour cet Arslan, imparfait mais agréable dans l’ensemble et qui ne s’en sort pas trop mal d’un point de vue graphique. En optant pour du cel shading et fort d’une direction artistique plaisante, il fait oublier son aspect technique en dessous des standards de cette génération. On peut néanmoins compter sur un framerate stable, condition sine qua non à la bonne appréciation d’un beat’em all de masse de la sorte.


test écrit par

  • Graphismes

    6 / 10

    : D’un point de vue purement technique, le titre est en dessous des standards. Mais le cel shading fait son travail pour adoucir un ensemble finalement pas désagréable à regarder. Le framerate est solide.

  • Jouabilité

    7 / 10

    Du classique et efficace comme ont dit. Quelques nouveautés comme les «skill cards » et le « Mardan Rush »apportent un certain renouveau.

  • Son

    7 / 10

    Les musiques collent bien à l’ambiance et les voix japonaises assurent. Il est néanmoins difficile de suivre ce qui se dit dans le feu de l’action (textes en anglais).

  • Durée de vie

    6 / 10

    Comptez une dizaine d’heures pour boucler le mode principal. Le reste dépend de votre intérêt pour la coopération et/ou le leveling des quinze personnages. C’est un peu juste pour le genre.

  • Fun

    7 / 10

    L’univers d’Arslan et le gameplay bien calibré, même si très classique pour le coup, font que l’on passe un bon moment.

• Univers et personnage intéressants
• Gameplay classique mais bien équilibré
• Scénario et dialogues bien mis en avant…

• … Au point de devenir parfois envahissants
• Contenu un peu léger
• En VO sous-titrée en anglais, parfois difficile à suivre

6.5 / 10

Verdict

Comme tous les jeux de la famille Musô qui se sont éloignés de la trame habituelle des Dynasty Warriors, de Gundam à Zelda, Arslan : The Warriors of Legend offre une prestation honorable et conviendra sans doute aux amateurs de beat’em all de masse comme aux connaisseurs des Chroniques d’Arslan. Plus léger que ses paires du côté du contenu, Arslan compense par un mode principal prenant et pas avare en cut-scenes et dialogues, au point de tarder parfois à laisser place à l’action. Sans atteindre la fougue d’un Samurai Warriors IV, Arslan est agréable à jouer, pas déplaisant à regarder et jouit d’un univers et de personnage vraiment attachants : ce qu’il faut pour passer un bon petit moment quand on aime le genre.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Ezali
    le 26 septembre 2016 à 14h19


    Merci beaucoup pour ce magnifique forum que je trouve d’ailleurs très intéressant avec une belle interface, facile en navigation. Il est vraiment super ! Bravo et bon courage . [url=http://www.mon-site-voyance.com]voyance mail gratuite[/url]
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Arslan : The Warriors of Legend

Arslan : The Warriors of Legend

6.5 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité