Toute l'actu des consoles Microsoft: news, tests, et vidéos de jeux Xbox, Xbox 360 !

>Vous êtes ici : Accueil » Xbox 360 » Rage » Test

Test de jeu / Xbox 360 / Rage

Rage

Rage

FaceBook Twitter
Envoyer

Difficile de faire plus doués que les développeurs de chez ID Software en termes de FPS. Les papas de Doom et Quake ont pour ainsi dire inventé le genre et fait du shoot à la première personne ce qu’il est actuellement. Il y a trois ans de cela, ils nous ont montré qu’ils en avaient dans le froc en délaissant leurs licences connues pour annoncer une toute nouvelle aventure baptisée RAGE. Aujourd’hui, le titre débarque enfin sur Xbox 360, et on a hâte de savoir ce que leur dernier bébé a dans le ventre. Le soft est-il à la hauteur de l’événement ou bien ne se révèle-t-il n’être qu’un pétard mouillé de plus dans le monde du jeu vidéo ? Réponse aussi complète que possible dans ce test.

Oh RAGE, oh désespoir !

Forcément, ça devait arriver à un moment. Bah oui, la Terre telle qu’on la connait actuellement, c’est fini. Malheureusement, Nicolas Hulot et ses amis écologistes n’avaient pas vu juste : ce n’est pas nous qui avons tué notre belle Planète Bleue. Non, c’est plutôt un gros astéroïde façon Armageddon qui vient de se crasher, rasant la quasi-totalité du monde moderne.

Rage - 58 Rage - 57 Rage - 56 Rage - 55

Heureusement, un petit groupe d’élus, de gens parfaits, a été désigné pour être mis en orbite autour de la Terre pendant un siècle en phase de cryo-sommeil, le temps que les choses se tassent. C’est ainsi que cent-six ans plus tard, vous voilà fraichement débarqué sur cette « nouvelle » planète, extrêmement hostile, où les quelques survivants sociables se démènent pour survivre aux attaques des mutants et autres bandits. Manque de pot, tous les autres passagers sont morts et vous êtes le seul à pouvoir sortir du vaisseau en un seul morceau. Mais pour combien de temps ? A peine un pied dehors que vous êtes pris à parti par un groupe de pillards bien décidés à vous faire la peau. Sans l’intervention de l’un des habitants d’un camp alentour, c’en était déjà fini de vous.

Rage - 52 Rage - 51 Rage - 50 Rage - 49

C’est ainsi que débute le scénario quasi inexistant – et c’est le principal défaut du jeu – de RAGE : pour remercier l’homme en question, vous allez accomplir quelques petites tâches ultra classiques. Livraisons à des points précis, éradication d’un campement de bandits et courses diverses et variées seront votre quotidien sur ces terres dévastées. Très souvent, cela se résume à aller d’un point A à un point B pour y accomplir la mission en question, avant de revenir au point A pour récupérer une petite récompense. Classique, un peu trop, tant et si bien qu’on finit par se lasser de cette narration.RAGE dehors…D’autres aspects du penchant RPG du jeu sont complètement sous-exploités, peut-être par choix des développeurs de rendre le jeu plus accessible à tous. On ne retrouve ainsi aucune évolution du personnage au cours de l’aventure, aucune expérience ou autre joyeuseté du genre n’étant de la partie. Non, votre niveau ne s’améliorera que par le biais des armes et munitions spéciales que vous vous verrez confiées au cours de diverses missions. A ce niveau, il y a de quoi faire en revanche : pistolet, fusil à pompe, mitrailleuses en tous genres, fusils de précision, arbalète, Windsticks (sortes de boomerangs tranchants façon Dark Sector), j’en passe et des meilleures. Chaque joueur peut trouver son bonheur en fonction de sa préférence pour aborder les situations. Que vous soyez un fin tacticien ou un bourrin dans l’âme, RAGE a ce qu’il vous faut.

Rage - 46 Rage - 45 Rage - 44 Rage - 43

L’aspect RPG se retrouve toutefois ailleurs, avec des objets à fabriquer à partir de ressources éparpillées un peu partout dans le monde, dans la nature ou sur les cadavres de vos ennemis. Une fois en possession de la bonne recette et des matières premières, rien ne vous empêchera par exemple de construire un mécanisme pour exploser certains verrous et ainsi récupérer de précieux trésors.

Rage - 42 Rage - 41 Rage - 39 Rage - 38Les trajets en véhicules entre les villes font par ailleurs partie intégrante du gameplay ; véhicules qu’il faudra gagner et améliorer tout au long de l’aventure pour ne pas se faire massacrer dans le wasteland. Pour tout cet aspect conduite, les développeurs ont fourni un boulot impressionnant et retrouve le même plaisir à piloter les engins que lors des premiers tours d’essais en Warthog dans Halo. Les décors favorisent par ailleurs les sauts, et les développeurs ont disséminé plusieurs bonus à récupérer en effectuant des cascades. Plutôt classe !… RAGE dedans.S’il y a un point sur lequel les développeurs étaient attendus, c’est sur la partie technique. Face à l’Unreal Engine 3 de Gears of War 3 ou au Frosbite 2 de Battlefield 3, le tout nouveau moteur de RAGE a fort à faire. Mais comme d’habitude, ID Software a tapé un grand coup avec son Id Tech 5. Tout du moins en apparence. D’accord, on prend une vraie claque en plein visage lorsque l’on admire les différents décors. Oui, la modélisation des faciès des PNJ est bluffante de réalisme. Mais où est passée la physique ?! Pourquoi ne peut-on pas tout exploser d’un simple lancer de grenade ? Pourquoi rien ne bouge lorsque l’on s’amuse à vider des chargeurs entiers sur des canettes de bières vides? Le tout manque cruellement de vie, de mouvements, pour que l’ensemble soit plus cohérent. Malgré tout, on prend un pied monstrueux à simplement regarder les environnements alentours. Une ambiance renforcée admirablement bien par les musiques proposées durant les passages forts, tout simplement grandioses. Les doublages français sont pour une fois très bien réussis, parfaitement dans le ton. Bref, de l’excellent boulot.

Rage - 37 Rage - 36 Rage - 35 Rage - 34

Enfin, concluons ce test en signalant qu’en plus de la douzaine d’heures nécessaires pour boucler l’aventure principale du jeu, un mode multijoueur anecdotique est de la partie, proposant quelques courses entre amis ainsi que des missions coopératives basées sur les événements de la campagne. Rien de bien folichon toutefois.



test écrit par

  • Graphismes

    9 / 10

    Le moteur graphique est impressionnant : on en prend plein la vue. Dommage que la physique n'ait pas été aussi travaillée.

  • Jouabilité

    9 / 10

    Rien de particulier à signaler. La prise en main est rapide et intuitive, à la portée de tous.

  • Son

    10 / 10

    Les musiques sont absolument magnifiques, et collent parfaitement à l'ambiance. Sans faute du côté des doublages français pour une fois également.

  • Durée de vie

    7 / 10

    Comptez douze petites heures pour boucler la campagne. Le multi est assez anecdotique.

  • Fun

    8 / 10

    On prend son pied à découvrir l'univers. On aurait toutefois aimé un scénario plus profond pour se plonger davantage dans l'histoire.

• L'univers absolument exceptionnel
• Le moteur graphique Id Tech 5 qui fait des merveilles
• L'ambiance sonore excellente

• Le scénario minimaliste
• Le moteur physique pas au niveau
• Un multi anecdotique

8 / 10

Verdict

Avec RAGE, ID Software nous prouve une nouvelle fois qu'ils ont un immense talent. Nous faire plonger dans un univers post-apocalyptique aussi soigné est un art dont il faut savoir se délecter. Malgré cela, le titre manque d'un scénario véritablement intéressant, d'un moteur physique aussi performant que le moteur graphique, ainsi que d'un petit soupçon de quelque chose pour en faire un jeu incontournable. En l'état, nous sommes en présence d'un excellent jeu, qui restera à n'en pas douter dans les mémoires, mais pas de la véritable bombe à laquelle nous nous attendions depuis trois ans. Dommage.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


Infos Jeu

Rage

Rage

8 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    Jeu neuf à 12.49€

[articles disponibles]

[médias disponibles]