Toute l'actu des consoles Microsoft: news, tests, et vidéos de jeux Xbox, Xbox 360 !

>Vous êtes ici : Accueil » Xbox 360 » Hunted : The Demon's Forge » Test

Test de jeu / Xbox 360 / Hunted : The Demon's Forge

Hunted : The Demon's Forge

Hunted : The Demon's Forge

FaceBook Twitter
Envoyer

Un peu sorti de nulle part, Hunted The Demon’s Forge est la plus grosse production à l’heure actuelle du studio InXile Entertainment. Si les développeurs n’ont jamais brillé par le passé, ils ont pourtant à leur tête un maître du jeu de rôle à l’occidental ayant notamment fait ses preuves sur des titres comme Fallout ou encore Baldur’s Gate. Cette carte de visite est-elle suffisante pour garantir la qualité de ce Hunted ? Réponse dans les lignes qui suivent !Mercenaires à vif !L’histoire d’Hunted est assez classique puisque elle amène le joueur à prendre le contrôle d’un duo de mercenaires motivé par l’amour de l’argent qui va peu à peu découvrir la sombre tragédie qui gangrène leur monde. Tout commence ainsi par un étrange rêve dans lequel une jolie jeune fille semble attirer dans un piège le robuste Caddoc, bientôt nez à nez avec un horrible monstre. La fin du rêve est abrupte et le réveil douloureux pour notre homme, sans doute bien content qu’il ne s’agisse là que d’un affreux cauchemar. Malheureusement pour lui, la réalité n’est pas plus joyeuse et ressemble étrangement à cet étrange songe. En effet, Caddoc et sa partenaire de toujours E’Lara font la connaissance d’une jeune fille, ou plutôt l’enveloppe spectrale de celle-ci, qui promet une forte rémunération au duo s’il lui vient en aide. N’écoutant que leur amour de l’argent, Caddoc et E’Lara se lancent à la recherche de la demoiselle et découvrent la sinistre machination qui menace leur univers. Embarqués dans un conflit qui les dépasse, nos deux héros vont devoir prendre leur courage à deux mains pour affronter des hordes de monstres sanguinaires bien décidés à leur faire la peau. Heureusement, nos deux compères ne manquent pas d’arguments et peuvent compter sur leur complicité et complémentarité pour se sortir de situations en apparence mal engagées.

Hunted : The Demon's Forge - 20 Hunted : The Demon's Forge - 19 Hunted : The Demon's Forge - 18 Hunted : The Demon's Forge - 17

Pour cela, leurs aptitudes aux combats restent leur principal argument. Duo oblige, nos deux héros proposent deux approchent de jeu différentes. Caddoc est un véritable guerrier à l’aise dans les joutes au corps à corps où peut s’exprimer toute sa puissance. Plus fine et fragile, E’Lara excelle en revanche dans le maniement de l’arc et les combats à distance. Selon que vous choisissiez l’un ou l’autre des héros, il vous faudra revoir votre approche des combats en utilisant à votre avantage l’environnement. De ce point de vue, le titre offre ainsi un gameplay déjà entraperçu dans des titres tels Gears of War ou encore Army of Two, lequel vous oblige alors à vous planquer constamment que ce soit derrière un muret ou dans des herbes hautes avant de frapper au moment opportun vos nombreux assaillants. Les joutes deviennent certes répétitives sur la durée, avec une approche qui ne varient guère d’un combat à l’autre, mais pas pour autant moins passionnantes. Il faut dire que les développeurs ont eu la bonne idée d’étoffer à mesure que l’on progresse le bestiaire ennemi, le rendant de plus en plus puissant, tandis que le nombre d’assaillants sera sans cesse revu à la hausse. Heureusement, en dehors des phases de combats auxquelles vous ne pourrez échapper, de nombreuses énigmes viennent pimenter votre progression. Cependant, celles-ci ne sont pas vraiment liées à l’intrigue principale et jouer en ligne droite pourrait bien vous faire passer à côté des phases les plus intéressantes du jeu ! En effet, bien que la progression soit assez linéaire, elle offre néanmoins quelques chemins alternatifs vous amenant à explorer de lugubres donjons à la recherche de trésors fabuleux. Bien évidemment, une telle récompense se mérite et il fous faudra faire preuve de combativité et de jugeote pour venir à bout des nombreux adversaires croisés et résoudre les énigmes imaginées par les développeurs. Bref, vous l’aurez compris, Hunted offre un gameplay à deux visages bien plus complet qu’il n’y paraît de prime abord.

Hunted : The Demon's Forge - 16 Hunted : The Demon's Forge - 15 Hunted : The Demon's Forge - 14 Hunted : The Demon's Forge - 13

En effet, si Caddoc et E’Lara excellent respectivement dans le maniement de l’épée et de l’arc, leurs armes secondaires leur permettent d’empiéter quelque peu sur les plates-bandes de leur partenaire sans pour autant faire preuve de la même maîtrise. Ainsi, Caddoc pourra, quand le besoin s’en fera ressentir, sortir un arc pour dégommer les ennemis à distance tandis qu’E’Lara n’aura parfois d’autres choix que de se défendre au corps à corps sous peine d’une mort certaine. Conçu principalement pour le jeu en coopération, accessible d’ailleurs en écran splitté ou sur Xbox Live, le jeu offre à chaque personnage certaines spécificités : la jeune elfe peut ainsi enflammer ses flèches et Caddoc faire parler sa force afin de bouger certains éléments du décor et ainsi enclencher certains mécanismes. Que les joueurs solitaires se rassurent, l’intelligence artificielle est plutôt bonne, même si l’on déplore régulièrement le fait de se retrouver avec son partenaire dans les pattes sans que celui-ci ne bouge le moindre orteil, entravant ainsi votre progression. A cette seule exception près, le gameplay est plutôt fluide et la jouabilité relativement correcte, utilisant à merveille la configuration de la manette. Néanmoins, il subsiste ça et là quelques bugs mineurs, notamment dans la gestion de l’environnement avec des collisions plutôt mal gérées où un simple caillou peut tout simplement vous obliger à modifier votre route ! Plus grave, l’utilisation des armes est parfois rendue impossible sans que l’on sache vraiment pourquoi. A de nombreuses reprises, il m’est devenu impossible de décocher la moindre flèche ou lancer le moindre sort, sans aucune explication apparente ! De même, on regrette fortement qu’il ne soit pas possible de revenir sur ses pas. Dès qu’un point de sauvegarde est atteint ou une porte franchie, il est impossible de retourner en arrière pour continuer l’exploration de l’environnement. Si un trésor a été loupé, il vous faudra recommencer le passage en intégralité. Heureusement, le découpage des chapitres permet de reprendre l’aventure quasiment là où on le souhaite depuis le menu principal.

Hunted : The Demon's Forge - 12 Hunted : The Demon's Forge - 11 Hunted : The Demon's Forge - 10 Hunted : The Demon's Forge - 9En dehors de ces faits de jeu relativement mineurs, le gameplay se montre plutôt plaisant et complet, enrichi par une approche RPG qui n’est pas sans déplaire. En effet, en ramassant des cristaux, vous pourrez « acheter » des pouvoirs magiques ou greffer à vos armes des sorts magiques d’une redoutable efficacité, permettant par exemple de percer les armures les plus solides ou encore de déchaîner la foudre ou le feu pour réduire en poussière vos assaillants. De même, un système original d’expérience permet d’améliorer les caractéristiques de nos deux héros. Par exemple, en atteignant un nombre défini de morts par utilisation de l’arc, vous améliorerez l’efficacité de vos flèches ou le nombre de pointes transportables simultanément, tandis qu’un nombre cumulé de morts améliorera vos points de vie et mana ou encore le nombre de fioles cumulables. Bref, en se montrant bien plus complet que ce que laissaient présager les premières minutes de jeu, le gameplay parvient à maintenir l’intérêt sur la durée et à offrir une expérience de jeu intéressante à défaut de se montrer très originale. Ainsi, la durée de vie se montre à la hauteur, d’autant plus si vous souhaitez débloquer la totalité des succès pour lesquels il vous faudra parcourir le jeu à au moins deux reprises pour en dénicher la totalité des secrets et affronter les boss dans la peau de l’un ou l’autre des héros. Pour ceux qui en demanderaient encore, les développeurs ont intégré un éditeur de cartes plutôt simple d’accès, le Crucible, qui permet d’imaginer des donjons de 25 pièces maximum personnalisables avec les éléments débloqués au cours de l’aventure en cumulant de l’or. Il n’est pas question ici de personnalisation poussée (oubliez par exemple toute gestion du décor et de l’environnement) mais plutôt de l’agencement des salles, du chemin à emprunter, des ennemis à affronter ou encore des bonus à récolter. L’outil est vraiment simple d’accès et suffisamment riche pour entrevoir de nombreuses combinaisons possibles. L’intérêt réside bien évidemment dans la possibilité d’échanger ses créations en ligne par la suite entrouvrant de grandes perspectives en terme de durée de vie. Aux joueurs maintenant de se montrer créatifs et imaginatifs !

Hunted : The Demon's Forge - 8 Hunted : The Demon's Forge - 7 Hunted : The Demon's Forge - 6 Hunted : The Demon's Forge - 5

En dépit de qualités indiscutables en terme de gameplay et contenu, le jeu souffre néanmoins d’une réalisation graphique et sonore très loin des standards actuels. Au niveau des graphismes, la réalisation alterne le chaud et le froid, passant de paysages visuellement splendides à des environnements beaucoup plus pauvres, à la modélisation sommaire. Si la variété est de mise, on regrette néanmoins l’utilisation abusive de l’obscurité qui nous conduit le plus souvent à explorer des donjons lugubres dans lesquels on ne voit rien du tout ! La modélisation des personnages est assez simpliste et les animations parfois ratées, manquant de fluidité et de réalisme. De nombreux bugs sont également à souligner comme les armes qui traversent le décor ou encore les collisions approximatives avec le décor. Heureusement, en dépit de ces nombreuses lacunes, le titre offre de jolis passages, principalement en extérieur, avec de magnifiques panoramas laissant par exemple deviner un temple imposant ou de majestueuses chutes d’eau, tandis que certains effets lumineux valent également le coup d’œil ! En revanche, la bande son est beaucoup plus contrastée. Les musiques d’inspiration cinématographiques sont globalement de qualité, même si certains thèmes accompagnent beaucoup mieux le côté tragique de certaines situations. Les bruitages se révèlent assez classiques et remplissent parfaitement leur rôle. Sur ces deux points, le jeu s’en tire plutôt bien. On ne peut pas en dire autant des doublages en français, parfois risibles. Les voix des principaux personnages ne collent pas toujours à leur physique et les intonations sont souvent à côté de la plaque. Seules quelques dialogues annexes relèvent le niveau, notamment lors de l’utilisation de la pierre des morts, laquelle permet d’écouter le récit de personnes tragiquement décédées. Un bien maigre consolation pour un jeu d’ambiance qui aurait mérité un bien meilleur traitement à ce niveau !



test écrit par

  • Graphismes

    6 / 10

    Certains environnements extérieurs offrent de magnifiques paysages. Malheureusement, il faut se contenter le plus généralement de donjons lugubres trop plongés dans le noir pour se montrer convaincants d'un point de vue visuel.

  • Jouabilité

    7 / 10

    En dépit de nombreux bugs et d'une progression linéaire, la jouabilité se montre assez accessible en utilisant de façon intelligente la manette. Signalons également la bonne prestation de l'IA gérant votre partenaire lors des parties solos.

  • Son

    5 / 10

    Si les musiques et les bruitages sont corrects dans l'ensemble, les doublages en français sont peu crédibles avec des voix mal choisies et des intonations parfois franchement risibles. Dommage !

  • Durée de vie

    7 / 10

    L'aventure peut se boucler assez rapidement en ligne droite mais réclamer de 15 à 20 heures de jeu pour en découvrir la totalité des secrets. Le crucible et le jeu en coopération viennent rallonger honorablement la durée de vie !

  • Fun

    6 / 10

    Pas original pour un sou, Hunted se montre néanmoins très agréable à jouer, bien aidé par un gameplay complet et accessible.

• La coopération entre les deux héros
• Le gameplay relativement complet
• La durée de vie, renforcée par l'éditeur de cartes

• La réalisation graphique et technique dépassée
• Les doublages en français
• De nombreux bugs

6.5 / 10

Verdict

Au final, en dépit d'une réalisation graphique et sonore loin de répondre à toutes nos attentes, d'un gameplay parfois frustrant ou encore d'une progression trop linéaire, Hunted The Demon's Forge se révèle un sympathique divertissement. La jouabilité est relativement correcte et l'aventure, construite pour le jeu en coopération, prend toute sa saveur accompagné de son meilleur ami, que ce soit en écran splitté, LAN ou sur Xbox Live. Relativement long et complet, mêlant action, aventure et jeu de rôle, le titre d'InXile Entertainment mérite assurément le coup d'œil et ce en dépit d'un démarrage relativement poussif !

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Hunted : The Demon's Forge

Hunted : The Demon's Forge

6.5 / 10

[articles disponibles]

[médias disponibles]

publicité