> Vous êtes ici : Accueil » Xbox 360 » Far Cry 3 » Test

Test de jeu / Xbox 360 / Far Cry 3

Far Cry 3

Far Cry 3

FaceBook Twitter
Envoyer

Quand les jeux vidéos ont du succès, les éditeurs en font des séries. Des épisodes saisonniers qui régalent les fans qui ne demandent qu'à prolonger l'expérience. Avec les séries, on peut tomber sur la perle rare cultivée avec amour et passion, le genre de trésor qu'on ne trouve que dans une coquille anodine mais qui se révèle avec le temps. Ubisoft sait le faire avec Assassin's Creed. Mais parfois la culture donne un résultat inattendu et ce qui devait accoucher d'une pièce calibrée ne donne qu'une version mutante moins réussie. Vous vous doutez bien qu'on parle là de Far Cry 2. Bonne nouvelle, Ubisoft s'est remis au travail et, sans couper la plante à la racine, a même pris le risque de repartir sur le même terrain tropical et ensoleillé. Une nouvelle destination tropicale bien vite reléguée en arrière plan par le charisme ombrageux du personnage principal de ce Far Cry 3, non pas le héros qui a du mal à faire surface mais bien Vaas, ce héros iconoclaste qui dynamite l'aventure et transfigure le FPS.

Hey, I just met you. And this is crazy.
On pourrait reprendre une fois de plus le débat si plaisant mais finalement un peu stérile qui vise à savoir si les suites de jeux vidéos doivent reprendre à la lettre la formule précédente pour l'améliorer par touches subtiles. Dans le cas de la série Far Cry on pourrait plutôt présager que le pire est à venir vu comment Far Cry 2 a pu s'égarer sur des sentiers peu fréquentables (et trop fréquentés par des patrouilles incessantes). On pourrait aussi se poser la question, pourquoi Ubisoft a décidé de conserver ce nom de licence pas forcément affilié à une image de qualité. Pourtant, l'histoire de la série avait débuté sous les meilleures auspices avec un Far Cry premier du nom, véritable vitrine technologique développée par Cryteck qui enfoncera le clou de l'excellence avec un certain Crysis. Entre temps la série s'est clairement perdue sur le chemin de la réussite avec plusieurs épisodes consoles assez décevants. Mais ça, c'était avant.

Far Cry 3 - 30Far Cry 3 - 25Far Cry 3 - 29Far Cry 3 - 28

Avant qu'Ubisoft ne révise sa copie avec application et nous propose Rook Islands, une île paradisiaque à découvrir, destination de rêve pour jeunes adu-lescents américains. Un île que vous, Jason Brody, parcourez avec vos potes, comme une fusée, sans prendre le temps de regarder ce qui vous entoure sauf pour vérifier que vos photos et vidéos de vacances sont bien cadrées. Des vacances à 100 à l'heure qui vont sortir de la piste quand un groupe de pirates vous kidnappent. Le héros se réveille alors saucissonné dans une cage avec son frère. Débarque alors le véritable héros de ce Far Cry 3, Vaas, le lieutenant du grand chef des pirates. Pour faire renaître la série, Ubisoft n'a pas appliquée la politique de la terre brûlée, tout juste l'éditeur a-t-il pris soin de vacciner son héros contre une éventuelle tourista des tropiques. Mais avec Vaas, la série s'est trouvée une gueule, mais aussi un ton et un fil rouge qui va nous guider sur cette île bourrée d'activités estivales.

Far Cry 3 - 26Far Cry 3 - 27Far Cry 3 - 24Far Cry 3 - 18

On dit souvent qu'un bon James Bond (puisqu'on parle de série) se reconnaît à la qualité de son méchant. Dans ce registre Far Cry 3 frappe très fort avec un Vaas incarné comme rarement à l'écran. Une performance d'acteur et de doublage qui sautent à la gorge du joueur dès les premières minutes du jeu. Cet homme, qui vous regarde dans le blanc des yeux quand il vous parle, ne va pas vous quitter pendant tout ce périple initiatique. Vous réussissez à vous enfuir très vite et l'aventure avec un grand A et sans boussole débute alors. Pourchassé, désorienté, Jason se réveille dans une communauté locale, les Rakyat, qui se révèlent les pires ennemis des pirates / trafiquants de drogue / fêlés qui vous ont capturé. Une communauté qui ressemble au premier coup d'oeil à un camp de hippies communautaire mais qui va finalement prendre des allures de tribus guerrière et féroce. Jason va donc débuter son long périple pour libérer ses amis retenus prisonniers mais aussi se venger de Vaas (qui, on le rappelle, n'est que le lieutenant du véritable grand méchant). De simple vacancier presque tête à claque et pas plus charismatique qu'un G.O. du club med, notre héros va se muer progressivement en tueur redoutable et acquérir une profondeur inattendue.

Les lundis au soleil
Quleques minutes après votre réveil, vous êtes pourtant lâché en pleine nature, au sens propre du terme puisque votre nouveau contact vous demande d'aller désactiver un brouilleur sur une tour radio qui se trouve à proximité du village. Quelques enjambées dans la jungle plus tard, vous escaladez donc cette tour brinquebalante. Une fois à son sommet, la carte des environs se dévoile alors ainsi que les centres d'intérêts (missions, ressources etc.). Cela vous rappelle quelque chose? La procédure est en effet identique à celle utilisée par Assassin's Creed et le mimétisme va même jusque'à reproduire le mouvement de caméra aérien lors de la découverte du "quartier". Far Cry 3 malgré un début tonitruant mais sur des rails vous laisse ensuite libre de parcourir une île très vaste. Un aspect bac à sable revendiqué et assumé qui va cependant conditionné pas mal de choses et en particulier vos débuts dans le scénario. Devant la foule d'activité et d'icônes révélés sur la carte le joueur pourra ainsi passer quelques heures à explorer l'île sans faire avancer la trame principale. Conséquence inévitable, le démarrage nous abandonne un peu trop à notre sort alors que les premières minutes présageait une histoire plus présente.

Far Cry 3 - 19Far Cry 3 - 16Far Cry 3 - 14Far Cry 3 - 13

Il faut dire que Far Cry 3 regorge d'activités sans que le joueur ne se sente submergé. Il y a tant de choses à faire et l'aspect découverte est si agréable que l'on se perd volontiers pendant des heures à gambader dans la jungle. Que ce soit pour chasser les animaux du coin ou encore récolter des plantes, toutes ces activités anodines sont en effet balisées et récompensées. Le joueur peut ainsi confectionner des équipements et selon le cuir et la bête pourra transporter plus d'armes, plus de munitions ou encore disposer d'une meilleure réserve de seringues. Des seringues indispensables car ici pas question de régénération automatique de la santé (mais heureusement plus question non plus de vaccin à s'injecter régulièrement). Sans elles vous devrez vous bander les blessures en plein combat ce qui prendra toujours plus de temps. Des seringues enfin, dont les recette seront débloquées au fur et à mesure des explorations et des missions et que l'on concoctera pour des effets allant de la simple régénération de santé à des améliorations de visions ou encore une résistance au feu. Far Cry 3 trouve avec justesse cet équilibre fragile entre activités annexes et récompenses à la clé qui motivent le joueur. Pour autant la chasse elle même est déjà assez intéressante et vous avertit par avance que les plus dangereux habitants de l'île ne sont pas forcément les pirates mais parfois les tigres et autres sangliers énervés.

Far Cry 3 - 11Far Cry 3 - 12Far Cry 3 - 4Far Cry 3 - 1

Alors que l'on se surprend à jouer les Robinson pour améliorer son équipement, le cycle jour nuit magnifique et quelques rares averses nous rappellent heureusement que le temps s'écoule. Tout comme les patrouilles ennemies qui vous compliquent sérieusement la vie. C'est là que le joueur devra s'occuper des camps ennemis pour pacifier la zone. Contrairement à Far Cry 2 il y a en effet un moyen de ne plus subir les patrouilles sur la route. On peut choisir de la jouer ninja des forêts et d'avancer en évitant les routes mais on peut également décider de bouter les pirates à la mer en prenant le contrôle d'un de leurs avant postes. Ici le joueur pourra opter pour l'approche furtive ou plus explosive. Far Cry 3 propose vraiment cette liberté et ce gameplay à la carte qui font le charme des récents et excellents Dishonored et Hitman Absolution. Infiltration ou pas, vous pourrez d'ailleurs utiliser votre appareil photo pour marquer les ennemis et ainsi plus facilement suivre leurs déplacements. Lors de ces phases, le joueur qui opte pour l'infiltration pourra trucider en silence (et à la machette) les gardes isolés pour éviter que l'alarme ne résonne et que ne débarquent les renforts. Une précaution inutile si vous décidez de rentrer dans la tas. Si vous choisissez cette option, Far Cry 3 démontrera également toute ses qualités de FPS avec des fusillades très nerveuses. Les ennemis n'arrêtent pas de se déplacer, se jettent à couvert, font des roulades, lancent des grenades. Bref, c'est non seulement beau mais c'est surtout très fun. On regrettera juste que cette alternance rythmée par la découvertes des tours radios et la destruction des camps ne soit un poil trop mécanique ce qui gâche parfois l'immersion


Paradis Artificiel
C'est alors que l'on se tourne vers les missions du scénario principal. L'occasion de croiser une galerie de personnages tous plus barrés les uns que les autres, un survivant d'une autre époque, un docteur spécialiste en champignons, un agent infiltré qui semble regretter les bonnes vieilles méthodes de l'armée allemande ou encore une certaine prêtresse pas très amicale au premier abord. La campagne fait l'effort de varier les plaisirs et si les libérations de camps se ressemblent toutes un peu (malgré des approches différentes et des configurations uniques), les missions principales sont au contraire très variées et surtout très bien mises en scène. Chose assez rare pour être souligné dans un GTA-like. Ubisoft oblige, le jeu ne se contente pas de recycler des séquences rincées jusqu'à l'os mais nous surprend avec des scènes très matures et une initiation du héros qui prend des allures de voyage shamanique. Même si le scénario ne sort pas des sentiers vus er revus du genre, les différents épisodes sont portés par quelques séquences chocs, certaines grand spectacle d'autres carrément oniriques et mystiques. Du grand art.

Far Cry 3 - 24Far Cry 3 - 32Far Cry 3 - 33Far Cry 3 - 31

Cette mise en scène de la campagne principale est d'autant plus efficace qu'elle permet au joueur de trancher avec les nombreuses missions annexes disponibles sur la carte. Lorsque vous libérez un camp ou désactiver un tour radio, une série de missions se déverrouille dans la zone. Entre les courses chronométrés en véhicule ou la chasse d'animaux rares, Far Cry 3 vous demande encore de faire un peu le ménage et de trucider quelques ennemis qui parasitent vos nouveaux alliés. Des combattants Rakyats qui n'hésitent pas à vous prêter main forte et débarquent régulièrement en plein combat. Ajoutez à leur arrivée un ours contrarié par les coups de feu et vous obtenez des combats qui virent au carnage sans que le joueur ne lève le petit doigt. On n'oubliera pas d'évoquer les nombreux véhicules (Jeep, bateau, deltaplane) pour faciliter les voyages tout comme un arsenal d'armes variés et que l'on peut personnaliser à loisir. Des armes précises comme l'arc ou plus spectaculaire comme le lance-flamme, mais dans tous les cas un arsenal indispensable pour récolter toujours plus d'XP afin de progresser dans les trois voies du guerrier.

Far Cry 3 - 12Far Cry 3 - 11Far Cry 3 - 17Far Cry 3 - 3

Là encore, Far Cry 3 fait dans le classique mais la mise en scène de l'ensemble suffit à immerger le joueur dans ce trip de rêve qui vire au cauchemar. Au fur et à mesure que vous débloquer des capacités dans l'une des trois voies votre bras se couvre d'un tatouage tribal qui représente exactement votre profil. La voie du Héron est celle du guerrier et améliore votre maniement des armes, la voie du Requin permet à Jason d'être plus endurant et enfin la voie de l'araignée débloque des compétences pour faciliter l'infiltration et les éliminations sournoises. Dans tous les cas, cela permet de contrôler l'amélioration de son personnage comme dans un bon RPG, les fusillades en prime et le soleil des tropiques en toile de fond. Un décor unique qui, même s'il rappelle fatalement le premier Crysis aux amateurs, est ici le théâtre d'un scénario porté à bout de bras par les apparitions du génial  Vaas, ce second couteau qui finalement pique la vedette au héros et au véritable grand méchant. Le choix du monde ouvert révèle alors sa double identité, à la fois immense terrain de jeu mais aussi frein potentiel à l'immersion dans le scénario. Mais, là encore, Far Cry 3 réussit à conjuguer les deux facettes et à maintenir l'attention du joueur entre des missions facultatives mais qui lui faciliteront la tâche ultérieurement et un scénario qui s'étale sur plus de 20 heures de rebondissements.

Tropiques au compteur
Le constat est donc très positif mais, far Cry 3 ne se contente pas d'une campagne solo, aussi généreuse soit-elle, puisqu'il propose une campagne supplémentaire à jouer en coopération jusqu'à quatre joueurs. Chacun y incarne l'un des quatre aventuriers qu'une petite cinématique d'intro nous présente. Cette campagne coopérative nous plonge donc dans les événements qui ont eu lieu plusieurs semaines avant l'arrivée de Jason sur Rook Island. Contrairement au mode solo, cette campagne est essentiellement linéaire et se déroule par étapes scriptées. On notera même des passages où les joueurs peuvent se livrer une petite compétition (course en quad, séance de sniper) pour obtenir un bonus d'XP. Tout comme le solo, les personnages du coop progressent en effet et peuvent débloquer des armes, des options de personnalisation ou encore des capacités et des cris de guerre. Tout ces niveaux seront d'ailleurs compatibles avec le profil du joueur lors des sessions multi. Plutôt bien pensé, cette campagne se révèle finalement assez anecdotique et ne rivalise pas avec l'ambiance unique de la partie solo tout comme elle abandonne l'aspect exploration qui aurait pu en faire un mode vraiment plus ambitieux.


Far Cry 3 - 22Far Cry 3 - 21Far Cry 3 - 23Far Cry 3 - 20

De son côté, le multi-joueurs s'appuie sur des bases classiques et solides avec des modes de jeux vus et revus mais plutôt bien exploités. Far Cry 3 propose une gestion du feu très spectaculaire et c'est donc sans surprise qu'un des modes vous donne comme objectif d'enflammer des zones occupées par vos adversaires. Une fois activé, le feu se propage sur la carte et interdit petit à petit des zones pour concentrer les affrontements. Très efficace mais on peut prédire que, malheureusement ce multi-joueurs aura du mal à s'imposer entre les inévitables Call of Duty, Halo 4 et Battlefield qui règnent sans partage sur le Xbox Live. Le jeu ne manque pourtant pas d'arguments avec un système d'expérience très complet mais aussi ces fameux cris de guerre qui permettent d'améliorer certaines compétences de vos alliés.



test écrit par

  • Graphismes

    8.5 / 10

    Malgré quelques problème de fluidité, la distance d'affichage impressionne tout comme le cycle jour/nuit et les changements de météo.

  • Jouabilité

    8 / 10

    Les fusillades sont dynamiques à souhait. En revanche la conduite des véhicules est un peu plus délicate à maîtriser pour les plus légers comme le quad

  • Son

    9 / 10

    La seule performance de l'acteur Michael Mando (En VO) qui incarne Vaas pourrait justifier la note mais le reste est également de très haute volée.

  • Durée de vie

    9 / 10

    Avec une campagne qui se parcourt en 25 heures au bas mot le jeu frappe très fort à une époque où les FPS kleenex se multiplient et prospèrent

  • Fun

    9 / 10

    Le scénario est efficace et le gameplay bien rôdé emporte le joueur sans qu'il ne se pose de questions. Le signe d'une mission accomplie.

• Durée de vie énorme
• méchant charismatique
• Réalisation soignée

• Début un peu mou
• L'alternance Tour / camp trop mécanique

9 / 10

Verdict

Si un nom peut parfois être difficile à porter il faut avouer que choisir de faire perdurer Far Cry après la déception Far Cry 2 était un pari osé. Le résultat est d'autant plus impressionnant que le joueur aura un a priori négatif. Mais après quelques minutes de jeu il sera déjà captivé par le charisme de Vaas, et quelques heures plus tard il se rendra compte qu'il est en train de parcourir l'île de long en large afin d'optimiser son équipement et de chasser le fauve adéquat. De longues heures passées sans se rendre compte du temps écoulé, preuve que le jeu remplit déjà son office. Les assauts sur les camps sont tous différents, les missions annexes bien construites et procurent des bonus suffisamment intéressants pour qu'on s'y plonge sans rechigner. Mais la palme revient aux missions du scénario principal qui embarquent le joueur dans un trip halluciné qui monte progressivement en puissance à défaut d'être aussi original que ce qu'on nous avait promis. Far Cry 3 réussit donc à faire cohabiter un GTA-Like extrêmement bien rodé avec une aventure solo parmi les plus ambitieuses de l'année. La concurrence est rude sur le créneau des FPS avec les sorties récentes de Halo 4 et bien sûr Call of Duty mais le titre d'Ubisoft possède de très sérieux arguments pour séduire les joueurs en manque de soleil. Un cadre paradisiaque, une action débridée, des personnages sous acides et un gameplay à la carte, Far Cry 3 c'est une invitation au voyage quatre étoiles, version all inclusive. Prévoir quelques pansements pour les ampoules sous le pouce, on ne sait jamais.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Far Cry 3

Far Cry 3

9 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    En occasion à 12.15€

[articles disponibles]

[médias disponibles]