Test de Grand Theft Auto : San Andreas sur Xbox

Grand Theft Auto : San Andreas

Grand Theft Auto : San Andreas

Il y a cinq ans, Carl « CJ » Johnson laissait derrière lui sa sinistre vie à Los Santos, San Andreas, une ville déchirée par les gangs, la drogue et la corruption. Une ville où même les stars de cinéma et les millionnaires font tout pour éviter les dealers et les criminels… En ce début des années 90, CJ est de retour. Sa mère vient d’être assassinée lors d’une rixe visant à éliminer Sean « Sweet » Johnson, son frère, chef du gang des Orange Grove Street. Les amis de Carl vont mal, et les gangs rivaux mènent la vie dure aux gars de Grove. Cependant, à peine débarqué de l’avion qui le ramenait de Liberty City, CJ est arrêté et accusé d’homicide. C’est ici que l’aventure de Carl, votre aventure, débute. Une aventure qui vous mènera de part et d’autres de l’état de San Andreas, et dont vous ne ressortirez sans y avoir appris de nombreuses choses.

Un petit tour d’horizon

Commençons par situer quelque peu l’état de San Andreas, et les villes qui le composent. Débutons notre petite visite touristique par Los Santos, qui sera le théâtre de vos premières péripéties. Celle-ci est inspiré de Los Angeles. Une ville très disparate, composée tantôt de ghettos, tantôt d’immenses buildings. Les quartiers de la ville sont des plus mal famés, les guerre de gangs y sont monnaie courante et acheter une voiture lorsqu’on y vit n’est pas un investissement très rentable. Plus au nord de la ville se trouve Downtown, le centre-ville de Los Santos. Un endroit où les boîtes de nuit et autres bars se perdent entre les immenses tours de béton. Le quartier de Vinewood arrive enfin, avec ses paysages inspirés de la fameuse colline surplombant Hollywood, ses manoirs somptueux. A côté de cela, on retrouve les magnifiques plages que l’on se plait à admirer dans les sitcoms américains complètement idiots. A vous les villas du bord de mer, d’où vous pourrez admirer les sympathiques couchers de soleil.

La seconde ville dans laquelle vous poserez vos pieds n’est autre que San Fierro, qui reprend à merveille la célèbre San Francisco, ses dénivelés monstrueux et son célébrissime pont. La ville est plutôt vaste, et ne possède aucune banlieue. Les quartiers sont contrôlés par les Triades, lesquelles ne manqueront pas de faire appel à vous pour régler leurs légers différents. Vous retrouverez dans cette cité tout ce qu’un gangster dans votre genre  peut désirer. Des armes, des salles d’entraînement, des planques et aucune question indiscrète…

Une fois les deux premières îles fouillées en long, en large et en travers, vous aurez accès à l’unique Las Venturas. Comme vous l’avez sans doute deviné, cette troisième et dernière grande ville est la réplique de Las Vegas, la capitale du jeu. C’est donc à un décor rempli de casinos, de boîtes de nuit et de tout ce qui peut vous faire dépenser de l’argent auquel vous aurez droit ici. De plus, l’argent dévoile bien des vices, que vous n’aurez aucun mal à assouvir. Comme vous devez vous en douter, ces trois villes ne sont pas reliées directement, et il vous faudra voyager pendant un assez long moment pour en faire la liaison. Que vous choisissiez  de passer sur terre, sur mer ou par la voie des airs, votre voyage ne sera guère lassant. En effet, les décors variés, les villages rencontrés et les missions qui vous y seront proposées sont là pour briser la monotonie qui pourrait s’installer. Ainsi, vous retrouverez par exemple une montagne dont l’ascension ne mettra pas moins de quinze minutes à moto et deux minutes tout de même en hélicoptère. Vous pourrez à loisir visiter une carrière de pierres, un désert aride, des paysages montagneux, de petits villages ruraux comme de nombreux exploitations agricoles. D’autres éléments sympathiques sont à découvrir, mais c’est à vous de jouer et de vous faire plaisir.
Grand Theft Auto : San Andreas - 53 Grand Theft Auto : San Andreas - 52 Grand Theft Auto : San Andreas - 51 Grand Theft Auto : San Andreas - 50

Une jouabilité exceptionnelle

Maintenant que les présentations sont faites, on peut enfin prendre les commandes. Et là, dès les premières missions, c’est du plaisir absolu. Les joueurs ayant eu le plaisir de s’essayer à Vice City ne seront pas dépaysés, tous les mouvements de ce dernier étant repris. Bien entendu, CJ sera capable de bien plus que l’ami Tommy Vercetti. Lors de sa jeunesse dans le ghetto, notre ami a eu l’occasion de s’entraîner pas mal. Ainsi, il pourra escalader les rambardes, grillages et autres obstacles gênant sa progression. Vous aurez aussi la possibilité de vous accroupir et de tirer sur vos ennemis tout en faisant des roulades pour éviter les tirs adverses. Une grosse partie de ce que l’on pourrait qualifier d’infiltration a été implémentée au soft, et est plutôt bien gérée. Vous pouvez vous accroupir, avancer silencieusement, surprendre les gardes dans le dos, les égorger amicalement, vous camoufler dans des zones d’ombres, etc. La grande panoplie de mouvements pourrait en effrayer certains mais qu’ils se rassurent, tous les gestes de l’ami Carl sortent de façon très naturelle. Certes le soft vous demandera un léger temps d’adaptation, mais très vite vous deviendrez le Lucky Luke du quartier, le James Bond du ghetto. Vous aurez la possibilité, lors de vos visites aux différentes salles de gym de l’état de San Andreas, d’apprendre de nouveaux coups, de nouvelles techniques de combat. Mention spéciale au Cobra Martial Arts Dojo et à son prof d’arts martiaux. Tony Jaa n’a qu’à bien se tenir !

Grand Theft Auto : San Andreas - 49 Grand Theft Auto : San Andreas - 47 Grand Theft Auto : San Andreas - 48 Grand Theft Auto : San Andreas - 45

Le sport c’est la santéCependant, devenir un vrai hors-la-loi ne sera pas de tout repos, et il vous faudra soigner votre physique si vous souhaitez profiter de la grande diversité de mouvements de Carl. En effet, une des nouvelles apparitions du titre n’est autre que son aspect physique. Ainsi, vous pourrez à loisir vous rendre dans divers fast-food pour vous nourrir, afin que votre personnage soit toujours en forme. Mais attention aux abus ! Si vous mangez trop souvent, et de plus mal équilibré, vous prendrez du poids. Un trop plein de bide entrainera une motricité réduite de CJ : il courra moins vite, ne parviendra plus à escalader certains obstacles. De plus, les gens se moqueront de lui dans la rue, et quoi de plus humiliant lorsqu’on prétend être un gangster ?! Si jamais vous avez besoin urgent de brûler des calories, privilégiez un tour à la salle de gym aux régimes Slim Fast. Une bonne heure passée sur le vélo d’appartement, un peu de course à pied et il n’y paraîtra plus !

En plus du physique de CJ, vous devrez également soigner son look. Vous retrouverez ainsi de parts et d’autres des trois villes que vous parcourrez diverses boutiques de vêtements. Allant du plus ridicule caleçon à cœurs jusqu’au plus classieux des smokings, en passant par le look cow-boy, tout est là pour assouvir vos pulsions d’acheteurs compulsif. Autre petit supplément, les ateliers de tatoueurs. Vous pourrez ici, comme vous pouvez vous en douter, tatouer votre personnage selon vos désirs. Et comme si tout cela ne suffisait pas, vous aurez également l’occasion de faire un tour chez le coiffeur, afin de peaufiner votre look.

Grand Theft Auto : San Andreas - 46 Grand Theft Auto : San Andreas - 44 Grand Theft Auto : San Andreas - 43 Grand Theft Auto : San Andreas - 42

Toujours au rayon des nouveautés…En plus de la palette de mouvements de CJ très bien étoffée, des nouvelles possibilités vestimentaires, Grand Theft Auto : San Andreas nous propose de nombreuses innovations toutes plus plaisantes les unes que les autres. A commencer par la variété des véhicules proposés : on retrouve en plus des traditionnelles automobiles de tous les jours les bolides les plus fous dont tout le monde raffole. A côté de cela, on retrouve par ailleurs des vélos, certes moins classes mais tout aussi funs à jouer, si ce n’est plus. Vous aurez la possibilité de sauter, et Rockstar a même eu la bonne idée de créer un skate-park pour pouvoir tester vos talents de rider. Vous aurez aussi l’occasion de piloter des kartings ou des quads. Encore plus rocambolesque, le fait de pouvoir utiliser une moissonneuse, ce qui est plutôt ravageur pour les pauvres individus ayant été confondus avec un champs de céréales ! Beaucoup plus tard dans le jeu, vous aurez la possibilité de piloter des avions de chasse et d’autres objets volants bien plus originaux, que je vous laisse le plaisir de découvrir.

Très rapidement dans le jeu, vous pourrez vous rendre dans le garage d’un de vos amis afin de tunner votre bolide. Changer la peinture, les jantes, y implémenter un kit nitro bien pratique lors des courses de rues auxquelles vous pourrez participer, ou bien encore rajouter de bonnes basses à votre cosse afin de faire ressortir le son des radios proposées. Au niveau des différentes stations, Rockstar nous fait une nouvelle fois plaisir. Les développeurs n’ont pas omis que tous les goûts sont dans la nature et chacun trouvera son compte dans le soft. Que vous soyez un partisan du hip-hop, de la country, de rock, de house, de reggae, de soul, de groove ou bien encore de musique alternative, vous serez aux anges. Des chansons très connues envahissent les ondes et c’est avec plaisir que l’on retrouve le géant du hip-hop, Tupac. Rage against the machines, Dennis Brown, Joe Cocker, Willie Nelson ou encore Kool and the Gang vous accompagneront en musique lors de maints voyages. Tout comme dans Grand Theft Auto : Vice City, vous aurez le loisir de faire l’acquisition de nombreuses propriétés tout au long de votre périple. Du simple ranch de campagne au casino le plus réputé de Las Venturas, en passant par un piste d’atterrissage désaffectée, Rockstar a pensé à tout le monde et nous propose une nouvelle fois un grand choix d’investissements.

Grand Theft Auto : San Andreas - 40 Grand Theft Auto : San Andreas - 39 Grand Theft Auto : San Andreas - 38 Grand Theft Auto : San Andreas - 37

Un mode multijoueur inattenduOui, vous avez bien lu. Rockstar a eu la très bonne idée d’implémenter dans son titre un mode deux joueurs. Pouvait penser qu’il ne s’agissait là que d’un petit supplément pour les mini-jeux disponibles dans le titre, comme le jeu de billard par exemple. Mais il y a bien plus que ça. Certains endroits vous proposent en effet de partir, de faire un tour en ville, et ce, à deux joueurs simultanément. A vous les joies du canardage de flics en groupe, tabassage de mémés à plusieurs, j’en passe et des meilleurs. En plus de ces modes de jeux libres, Rockstar a mis en place des rodéos à deux, dans lesquels vous aurez un nombre de cibles à éliminer dans un temps imparti. Ces modes se lancent en marchant sur un petit icône dans le jeu. Après quelques recherches, on trouve trois endroits pour lancer le jeu libre, et une petite dizaine de rodéos. Le jeu libre peut également être lancé en se positionnant devant la maison de l’une de vos nombreuses petites amies, lorsque celle-ci veut bien montrez le bout de son nez. Un petit bonus donc, mais qui ne manquera pas d’occuper certaines de vos longues soirées d’hiver.
Grand Theft Auto : San Andreas - 34 Grand Theft Auto : San Andreas - 33 Grand Theft Auto : San Andreas - 32 Grand Theft Auto : San Andreas - 30

Grand Theft Auto : San Andreas - 31 Grand Theft Auto : San Andreas - 29 Grand Theft Auto : San Andreas - 27 Grand Theft Auto : San Andreas - 25

Grand Theft Auto : San Andreas - 26 Grand Theft Auto : San Andreas - 23 Grand Theft Auto : San Andreas - 21 Grand Theft Auto : San Andreas - 17

Grand Theft Auto : San Andreas - 16 Grand Theft Auto : San Andreas - 15 Grand Theft Auto : San Andreas - 13 Grand Theft Auto : San Andreas - 14

test écrit par

  • Graphismes

    7 / 10

    La réalisation du jeu est très acceptable pour un jeu tournant sur Xbox première du nom. Peut-être un peu trop carré, simplement.

  • Jouabilité

    9 / 10

    Tout dans ce GTA San Andreas est parfait. La prise en main est immédiate, les possibilités nombreuses. Le rêve.

  • Son

    10 / 10

    Les différentes stations de radio sont simplement énormes. Tupac, Kool and the Gang, Rage against the machines… Tous les genres sont représentés, pour le plus grand plaisir de tous.

  • Durée de vie

    10 / 10

    Les possibilités sont incroyablement nombreuses, tant et si bien qu'il vous faudra passer plusieurs dizaines d'heures pour en faire le tour.

  • Fun

    10 / 10

    Du bonheur en barre. Rockstar nous sort le meilleur jeu de sa génération, tout simplement.

• L'univers vaste et riche
• La personnalisation du personnage
• La bande-son excellente

• Les graphismes auraient pu être légèrement mieux…
• … ou pas, on s'en fout !

9.5 / 10

Verdict

Pour conclure, on peut dire que ce Grand Theft Auto : San Andreas est bien la petite bombe que tout le monde attendait. Proposant un grand nombre de nouveautés par rapports aux opus précédents tout en gardant l'esprit qui a fait le succès de la série, le soft parvient à subtiliser à la place de son grand frère tout en haut du podium. Mieux, certains le préféreront même à Grand Theft Auto IV pour ses possibilités extrêmement nombreuses. Les développeurs de Rockstar n'ont pas fait les choses à moitié, en proposant une quantité impressionnante de choses à faire, à découvrir, à savourer. Aussi bien au niveau de la réalisation graphique plus qu'acceptable pour un titre Xbox, de la bande-son exceptionnelle, des possibilités offertes, tout est mis en œuvre pour que cette expérience vidéoludique reste gravée à jamais dans votre mémoire de joueur. Un grand coup de chapeau à Rockstar, qui met entre nos mains un véritable chef d'œuvre, une référence absolue, un titre qu'il faut absolument posséder dans sa ludothèque.

- / 10

Le verdict des lecteurs

Vous avez joué à ce jeu ? Donnez votre avis !

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Grand Theft Auto : San Andreas

Grand Theft Auto : San Andreas

9.5 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    En occasion à 16.99€

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité