Preview de Pro Evolution Soccer 2014 sur Xbox 360

Pro Evolution Soccer 2014

Pro Evolution Soccer 2014

  • publié le 31 juillet 2013 par
  • Plateforme : 360
  • Date de sortie :2013
  • Développeur :Konami
  • Distributeur :Konami
  • Genre :Sport
  • Online :Oui

Le classico des jeux de football fête son grand retour avec une version de Pro Evolution Soccer qui a décidé de préparer la nouvelle saison avec une préparation physique extrême. Face à l’hégémonie de FIFA, PES se devait de réagir et, même si on doit garder en tête que les deux jeux de ne bénéficient pas des mêmes budgets de développement, l’ancienne star du ballon rond revient cette année avec de bien meilleures intentions.

Préparation physique extrême

Konami nous a donc fait parvenir une version Preview qui permet de lancer uniquement un match simple entre quatre équipes différentes. Pas question donc de s’attarder sur les différents modes de jeu, ici nous avons pu tester la jouabilité de PES 2014. Et cela tombe plutôt bien car, malgré toutes les options disponibles, le cœur du jeu, ce qui vous fera pencher vers un titre plutôt qu’un autre c’est bien le plaisir de jeu. De ce côté, PES 2014 semble avoir retrouvé le chemin des buts et de façon brillante qui plus est ! Mais avant de siffler le début du match, on pourra cependant pester une dernière fois contre l’absence des grandes licences (malgré les championnats argentin et brésilien). La Bundesliga et Premier League étant les deux grands absents du jeu, une faiblesse plus qu’un défaut qui malheureusement handicape toujours PES 2014 face à FIFA 14.

Pro Evolution Soccer 2014 - 1Pro Evolution Soccer 2014 - 3Pro Evolution Soccer 2014 - 4



PES 2014 signe avec cette preview un match de préparation très encourageant avant le lancement de la saison et sa sortie cet automne. Le jeu a subi une refonte graphique impressionnante et dès l’entrée sur le stade on constate avec plaisir que la modélisation des visages est beaucoup plus convaincante qu’auparavant. De même, le public est lui aussi mieux réalisé. Mais, en matière d’amélioration le meilleur est à venir, dès que le coup d’envoi est donné. Le nouveau moteur Fox Engine désormais utilisé par Konami pour PES 2014 fait tout simplement des merveilles pour les animations des joueurs. Le tout se déroule d’ailleurs à un rythme beaucoup plus lent que la mouture 2013. La fluidité des courses, les changements de direction ou encore les enchaînements de dribbles sont tous d’un réalisme qui force le respect.

Pro Evolution Soccer 2014 - 5Pro Evolution Soccer 2014 - 7Pro Evolution Soccer 2014 - 8



Les animations des joueurs sont beaucoup plus variées et les courses sont, enfin, plus naturelles. On n’a plus cette impression de voir courir onze clones robotisés sur le terrain. Le jeu semble bien différencier les gabarits des joueurs et le ressenti manette en main est vraiment agréable. Puisque l’on parle de gabarits on notera une gestion des collisions spectaculaires et qui ne souffre d’aucun bug. Le petit hic c’est que certains contacts virils se transforment parfois en véritable ballet aérien et (volonté des développeurs?) on a parfois l’impression que les joueurs touchés en font des tonnes et s’envolent comme des palombes à l’ouverture de la chasse. Fauché comme un lapin en plein vol comme disait ce bon vieux Thierry Roland ! Un spectacle qui ne serait pas gênant si l’arbitre du jeu n’avait pas la biscotte toujours prête à sauter de sa poche ! L’avantage, c’est que l’on évite de faire des fautes, surtout si le joueur s’apprête à tirer. L’inconvénient c’est que certains cartons rouges sont assez radicaux.

Schéma tactique
Non content de proposer des animations plus fluides PES 2014 a également totalement repensé sa gestion de la conduite de balle. Là encore, dès les premières secondes de jeu la différence avec l’opus précédent est flagrante et fait plaisir. Fini l’impression d’avoir un ballon sur un rail suivi par un joueur mécanique. Place à un ballon capricieux qui s’éloigne de vos pieds dès que vous accélérer trop brusquement. Cette conduite de balle moins collante participe elle aussi à la différenciation des gabarits et au moment de faire une passe les petits dribbleurs et autres joueurs techniques seront toujours plus à l’aise que les grands défenseurs. Là encore un bon point pour le réalisme du jeu mais aussi pour le plaisir tout court. Et à propos de plaisir, les fans de la série seront ravis d’apprendre que si PES 2014 a changé beaucoup de choses, les sensations de tir, qui ont toujours été le point faible de FIFA en comparaison, sont intactes. C’est donc un vrai plaisir d’enchaîner les passes avant de décocher un gros cachou à 25 mètres !

Pro Evolution Soccer 2014 - 6Pro Evolution Soccer 2014 - 9Pro Evolution Soccer 2014 - 10Pro Evolution Soccer 2014 - 11


Si les animations des joueurs et le comportement de la balle ont été améliorés, le jeu a également revu sa copie concernant le comportement et le placement des défenseurs. C’est bien simple, pour les besoins de ce test j’ai lancé un match avec un ami qui a volontairement laissé ses joueurs sans toucher sa manette. Le résultat nous a tout simplement surpris car les défenseurs et les milieux de terrain, loin de rester plantés comme des poteaux, se repositionnent en permanence, et même forment dès que possible un triangle défensif autour du porteur de ballon. Pressing constant et trajectoire de passe coupée vous oblige donc à varier vos approches. Le recours à la passe précise, et à sa flèche apparente, sera donc très rapidement un plus indispensable pour élever son niveau de jeu. D'autant plus que les joueurs ont tendance à ne pas amorcer d'appel pour se démarquer. Un regret évident, même si cela reste à tempérer puisqu’il s’agissait d’une version preview, certains joueurs restaient donc parfois étonnamment absents des débats. Pire, il nous est arrivé régulièrement de voir le numéro 9 de notre équipe se faire piéger en position de hors jeu. Une faute excusable pour quelques centimètres, sauf qu’ici notre attaquant faisait tout simplement l’impasse sur le repli défensif et se retrouvait 10-15 mètres derrière le dernier rideau défensif.  Bizarre.

Nos Impressions


Alors que la saison dernière a vu la victoire sans contestation de FIFA, cette saison redistribue les cartes avec un PES 2014 qui est parti en stage commando et en est revenu avec un Fox Engine pour nous offrir des animations de joueurs d’une fluidité presque irréprochable. La conduite de balle elle-même a gagné en réalisme et le cuir se révèle bien plus capricieux que l’année passée où il souffrait du syndrome ballon collé au pied.  Enfin, malgré quelques réserves ponctuelles sur le placement des attaquants, les joueurs ont désormais un comportement beaucoup plus sérieux sur le terrain. Les défenseurs coupent les trajectoires de passe (signalons, au rang des choses à améliorer, qu’elles ne sont pas faciles à doser en profondeur) et tentent systématiquement d’isoler le porteur du ballon. La saison sur consoles ressemble donc à s’y méprendre à celle de notre chère Ligue 1, avec un club déjà au sommet qui va devoir défendre sa place face à un challenger encore perfectible mais que l’on n’attendait pas si vite à ce niveau. Un match qui s’annonce donc passionnant et dont les joueurs seront forcément les grands gagnants !




Preview écrite par

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Publicité

Infos Jeu

Pro Evolution Soccer 2014

Pro Evolution Soccer 2014

[articles disponibles]

[médias disponibles]

Publicité