Guide 360 - Les 10 jeux de l'année 2012

Les 10 jeux de l'année 2012

Les 10 jeux de l'année 2012

Et voilà, l'année 2012 s'est envolée et, avec elle, l'ombre d'une fin du monde, finalement décalée aux calendes grecques. Du coup, nous voilà tous obligés de revenir au train train quotidien et, tout comme certains ont pu penser échapper aux courses pour les cadeaux de Noël, XboxFrance a cru un instant qu'il ne serait pas utile de préparer un bilan des meilleurs jeux de l'année 2012. A quoi bon écrire un top 10 qui ne sera pas lu vu que la fin du monde était prévue ? Bon. Nous sommes aujourd'hui en 2013 et il est désormais officiel que l'on ne pourra plus utiliser cette excuse apocalyptique pour procrastiner en toute quiétude. C'est d'ailleurs la dernière fois, promis, qu'on utilisera cette histoire pour dissimuler que la rédaction a passé la fin d'année à s'empiffrer en famille chercher sur la terre, un endroit écarté, où être homme d'honneur on ait la liberté, au lieu de bosser devant son écran. Bref, voici donc notre sélection des 10 jeux sortis en 2012 sur Xbox 360 et auxquels il faut avoir jouer sous peine de passer pour un homme de peu de goût dans les soirées mondaines. Pour l'ordre établi dans cette liste, n'y voyez aucune hiérarchie, il s'agit juste de l'ordre alphabétique.

Assassin's Creed 3

Avec Assassin's Creed III et après la conclusion de la trilogie d'Ezio, Ubisoft prouve avec maîtrise que la saga d'Assassin's Creed n'est pas encore achevée et qu'elle nous réserve encore de nombreuses surprises. Dans la peau de Connors, fils d'un Anglais et d'une indienne des Premières Nations Indiennes, vous allez participer à la guerre d'indépendance des futurs États-Unis. L'occasion de croiser quelques personnages célèbres et de parcourir de nouveaux espaces sauvages qui tranchent avec les architectures de la Renaissance italienne. Adieu la vieille Europe, bonjour le nouveau monde. Si le décor est inédit, le jeu ne sort pas des sentiers battus par ses prédécesseurs et améliore encore et encore une formule qui ne lasse pas. De l'action, de l'aventure, un personnage charismatique et une multitude d'activités annexes, parfois spectaculaires comme les missions navales, bref, une tonne de contenu pour un jeu qui ne déçoit pas malgré les attentes qu'il suscitait.

> Lire notre test



Borderlands 2

Sorti de nulle part, le premier Borderlands peut se vanter d'avoir retenu certains joueurs des centaines d'heures devant leur écran. Borderlands 2 fait plus que reprendre la formule et l'améliore sur tous les points qui pouvaient faire défaut au premier. On retrouve donc un FPS qui se déroule dans un monde ouvert en cell sharing. L'action est très gore et très orientée coopération tandis que le système de looting est toujours aussi addictif. Mais c'est surtout l'humour potache et percutant que l'on retiendra et qui permet au titre de Gearbox de se démarquer des innombrables jeux d'action disponibles. Malgré la violence omniprésente et une action débridée, le jeu peut se vanter d'être un des rares à vous faire pouffer de rire devant la bêtise des répliques de certains personnages et le caractère volontairement absurde de la majorité des quêtes. Ajoutez à cela des DLC parmi les meilleurs du genre et vous obtenez le genre de titre qui vous retiendra de très longues soirées.

> Lire notre test




Dishonored

Au milieu des suites à succès et des jeux calibrés pour certains public, Dishonored est un titre à part. Si le scénario du jeu verse dans le très classique, la façon dont il est conduit est remarquable. Le rythme est tout simplement parfait et jamais le joueur ne se sent lassé de faire ou refaire une action. Le level design est en effet d'une richesse peu commune et invite le joueur à chercher constamment des indices et le meilleur parcours pour atteindre son objectif. Là encore, difficile de résumer la richesse et la variété des situations, le mieux c'est encore d'y jouer et de savourer une direction artistique très forte qui prouve que le jeu vidéo est aussi un art graphique. Dishonored possède ce parfum rare et équilibré des titres dont on se souvient après avoir posé la manette de jeu. Un jeu unique en son genre qui apporte un peu de fraîcheur dans le monde des FPS.

> Lire notre test




Far cry 3

Au début, Far Cry rimait avec destination de rêve, plages ensoleillées et prouesses technologiques. Puis est arrivé Far Cry 2, lui aussi impressionnant techniquement mais qui s'est malheureusement perdu dans son escapade africaine. Peu de monde aurait parié un kopeck sur la qualité de Far Cry 3 tant le souvenir d'un héros atteint de la malaria et le traumatisme des patrouilles qu'il fallait combattre à l'infini a pu en traumatiser plus d'un. La surprise passée, la réussite est d'autant plus grande que l'a priori était négatif. Prisonnier sur une île contrôlée par des pirates qui enlèvent les touristes américains comme d'autre vont cueillir des champignons, vous aller devoir libérer vos amis pour petit à petit vous révéler comme un libérateur pour toute l'île. Far Cry 3 étonne par la qualité de son aventure mais surtout par la justesse de son gameplay. Ajoutez à cette carte postale idéale l'un des méchants les plus charismatiques de l'année et vous obtenez l'un des prétendants au titre de jeu de l'année.  

> Lire notre test





Halo 4

Comment ne pas inclure Halo 4 dans cette liste des jeux qui ont marqué l'année de la Xbox 360? Licence emblématique et indissociable de la console de Microsoft, beaucoup pensait que ce nouvel épisode serait celui de trop pour la série malgré le retour du Master Chief. Aucun Halo sur 360 n'avait en effet réussi à imposer sa marque comme les deux premiers opus sur la précédente Xbox. Certes Halo 3 et plus encore Halo Reach étaient réussis mais l'effet wahou n'était plus là et le FPS star développé par Bungie traînait un peu la patte face à la démonstration technique de Killzone 3 (pour l'intérêt du jeu en revanche le constat s'inverse complètement). Avec l'arrivée de 343 Industries aux commandes et grâce aux savoirs faire d'anciens membres de studio réputés pour leur savoir faire (Kojima Studio pour les cinématiques par exemple), Halo 4 réussit à nous surprendre de bout en bout. Véritable perle technologique, le jeu pousse la console dans ces derniers retranchements tandis que l'aventure certes plus courte que les standards de la série ne souffre d'aucun temps mort et enchaîne les moments d'anthologie.

> Lire notre test



Hitman Absolution


Après plusieurs années passées dans l'ombre, le tueur le plus célèbre du jeu vidéo signe son retour. Comme pour toute série mythique, cette nouvelle version pourra chagriner quelques déçus (intransigeants) de l'évolution du gameplay. On pourrait disserter longtemps sur l'ADN de la série, son respect, sans trouver de réponse qui fasse l'unanimité.  Hitman Absolution est, en soi, une oeuvre ambitieuse et généreuse. Des ambitions narratives qui permettent à un personnage presque cliché de se doter d'une profondeur inattendue, des ambitions artistiques également avec des cinématiques jouissives et une galerie de tueurs absolument mémorables. Une générosité de contenu avec cette campagne à tiroirs où chaque niveau bénéficie d'un souci du détail rarement vu et d'une dizaine de manières de le résoudre. Des chemins plus ou moins balisés que le joueur peut quitter s'il le désire en suivant son humeur (et son instinct toujours pratique) pour délivrer une justice expéditive à un maximum de truands à moins qu'il ne préfère perdurer la légende de l'Assassin silencieux et ne laisser aucune trace de son passage.

> Lire notre test




Max Payne 3

Peu de titres ont su traverser les époques auréolés d'une gloire intacte. Les licences les plus prestigieuses connaissent toute un épisode moins brillant. Le même constat s'applique aux héros de jeu, rares sont ceux que l'on connaît par leur petit nom et encore plus rare ceux dont la figure est indissociable d'un type de gameplay. En fouillant on se souvient de Pac-Man, de Mario et plus proche de nous du Master CHief, prophète du FPS sur console. Max Payne est de cette lignée de stars indémodables, grâce à deux jeux mythiques sortis il y a dix ans. Max est aussi indissociable du bullet time (fusillades au ralenti) et ce troisième opus perpétue une légende inoxydable. Bien sûr certains pesteront sur la difficulté du jeu et sur une maniabilité un peu rigide mais, à elle seule, la richesse de cette aventure, volontairement outrancière à la manière d'un film noir classique, mérite votre attention. Ajoutez une réalisation splendide et une bande son inoubliable, bref à consommer sans modération.

> Lire notre test





Spec Ops the line

Alors que le genre du TPS est arrivé à maturité sur Xbox 360, on ne peut pas en dire autant des scénarios qui tombent souvent dans la facilité. En première ligne des jeux violents les TPS semblent encore digérer leur période grand spectacle et premier degré sans chercher à proposer du contenu plus original. Avec Spec Ops The Line, 2K Games propose une oeuvre qui se joue des codes du genre pour mieux les dénoncer. A la manière d'un Apocalypse Now et sa charge contre la guerre et les films du genre, Spec Ops est un voyage sans retour au coeur des ténèbres. Dans une ville de Doha, Babylone moderne ravagée par une tempête de sable presque biblique, vous incarnez un soldat d'élite chargé de sauver les civils retenus sur place. Un début de jeu on ne peut plus classique qui bascule très vite dans l'horreur et, chose rare, pousse le joueur à s'interroger sur les conséquences des ses actes. L'un des jeux coups de poings de cette année.

> Lire notre test



The Witcher 2

The Witcher 2 c'est d'abord un jeu pour adulte. Un scénario complexe, des personnages ambigüe et surtout une volonté de ne pas céder aux scènes faciles. Vous incarnez Geralt de Rives, un sorceleur mutant pris dans un jeu de conspiration qui le dépasse. Malgré ses pouvoirs sur-humains le anti-héros va devoir faire des choix souvent déchirants pour survivre dans un monde sans pitié. L'aventure se découpe en deux grands actes dont la deuxième partie change totalement selon vos actions dans la première. On est loin des pseudo choix proposés par d'autres RPG. Le jeu bénéficie en outre d'une direction artistique somptueuse et la qualité de la conversion depuis la version PC en surprendra plus d'un septique.

> Lire notre test



XCOM Enemy Unknown

XCOM c'est avant tout l'histoire d"un pari fou. Celui de proposer sur Xbox 360 un jeu de combat tactique qui se déroule en tour par tour. A l'heure où règnent sans partage les jeux d'action et les titres orientés multi-joueurs, c'est donc l'histoire d'un pari réussi puisque le jeu a non seulement recueilli tous les suffrages des critiques mais a semble-t-il réussi à convaincre également les joueurs qui n'ont pas boudé l'essai. Il faut dire que le jeu propose par défaut une difficulté assez corsée et là encore à l'heure des jeux kleenex et sans challenge on ne peut que saluer l'orientation jusqu'au boutiste de XCOM. Bref, la terre est attaquée par de vilains extra-terrestres tout droit sortis d'un film série B des années 50 et vous allez devoir repousser l'invasion. Les combats sont passionnants, la gestion de la base vous permet d'ajuster votre armée à votre style de jeu et les armes se débloquent grâce aux recherches faites dans vos laboratoires. Un OVNI dans le paysage ludique, certes, mais pour une fois, il faut croire aux petits hommes verts !

> Lire notre test


Bilan

Comme tout classement, cette sélection fait forcément l'impasse sur de nombreux jeux de qualités. On pourra par exemple s'étonner de l'absence de gros titres comme FIFA 13 ou même Mass Effect 3. A l'heure du choix, nous avons privilégié les bonnes surprises et les nouvelles licences plutôt que les suites, quelles que soient leur qualités. Ce classement montre aussi que les jeux sont très orientés pour un public masculin avec une domination sans partage des héros aux gros bras sauveurs de quelque chose, que ce soit la planète, l'humanité ou tout simplement la fille du patron. Des héros virils pour un public en majorité composé d'hommes, cela semble logique même si le jeu vidéo dépasse depuis longtemps le cadre du divertissement pour adolescent. A l'heure de la parité homme / femme demandée à juste titre, un peu de changement ne ferait pas de mal à un paysage si masculin. On sait déjà que Lara Croft fera son retour très bientôt mais les thèmes des jeux devraient eux aussi explorer des voies moins attendues. Nous vous proposerons très vite notre top des attentes 2013, un premier baromètre pour prédire si nos espoirs pourront être comblés.

dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire